Il faut sauver le soldat périnée...


Aujourd'hui je vais vous parler de l’expérience la plus jouissante de ma vie...
Non je déconne, je vais vous parler de mon périnée !
Enfin, plus exactement de ma rééducation périnéale.
C'est tout de suite moins sex

Avant de vous faire part de mon horrible expérience,
meâ-culpâ
,
j'avoue, je n'ai pas fait ma rééducation après la naissance de Twix droit...
Houuuuu Houuuu...
.
Mais il faut me comprendre !
Après avoir été vue a poil par la moitié du personnel hospitalier de France et de Navarre
et après avoir subi assez de touchés vaginaux pour dire sans trop m'avancer
que mon vagin a été plus visité que le musée du Louvre...

Je n'en pouvais plus de me mettre a poil plus vite que mon ombre,
devant des gens qui parfois ne connaissait même pas mon prénom...
Jean-Claude et vous ?

Mais après la naissance de ma Twixette gauche, n'écoutant que mon périnée
qui me hurlait que j'allais devenir incontinente avant mes 30 ans
et oublier la définition du mot "orgasme" si je ne me bougeais pas

je décrochai mon téléphone !


1ere séance :


Après un questionnaire long comme tous les épisodes des Feux de l'amour mis bout-à-bout,
nous passons au vif du sujet : "Déshabillez vous !"
Tien ça faisait longtemps... -_-"


"Nous allons voir dans quel état est votre périnée"
Houla ! ça y est, je stresse !!!!
J'ai l'impression d'être retombée en enfance,
ce jour ou j'ai dû réciter une fable apprise par coeur devant toute ma classe de CE1...
"hum hum... maitre corbeau sur un arbre perché..."
Oups je m’égare !

Il faut que je que visualise,
que j'imagine que tel muscle est un pont levis que je veux remonter
et tel autre une porte que l'on claque...
Le cannabis est une réalité, ne commencez pas !

Je termine l’épreuve avec une moyenne de 2,5/5, ce qui est bien, mais pas top.


2nd séance :

J'ai RDV avec ma nouvelle meilleure ennemie, la "sonde endo vaginale" C'est beau comme nom, non ? non...



Après 20 minutes d'électrostimulation nous passons à la seconde phase de la séance "la phase manuelle",

"Pont levis, on serre, on serre, on serre, on serre fort, fort, fort, on relâche..."
"Porte droite, on serre, on serre, on serre, on serre fort, fort, fort, on serre très fort"



Les séances passent, de nouveaux exercices aux noms étranges arrivent ;

Après : "Le pont levis" et "Les portes"
qui étaient déjà bien percés...
.

Voici : ...
...
* roulement de tambour *
...

"Le petit élan",
"Les vagues"
et
"Le spaghetti"

On est d'accord pour dire que le mec qui a choisi ces noms
devait avoir le même dealer que Julien Lepers ?



Bref, plus les séances passent et plus j'ai envie de plaquer la porte du cabinet et partir en courant !
Mais, je tiens bon, après tout au point où on en est, autant aller jusqu'au bout (soit 3892 séances).

Et si avec tout ça je ne suis pas étanche et que je n'ai pas d'orgasme à chaque fois,
j'irais crier "remboursée ! remboursée !" devant le cabinet avec mes petits panneaux :

"Les fuites urinaires c'est galère !"

"Ni incontinente - Ni frigide !"

"Oui j'aime bien me balader dans la rue un panneau à la main !"
.

Mais j'ai bon espoir !

=D

4 commentaires :

  1. Je suis morte de rire, mais heureusement j'ai fait ma rééduc alors je me fais pas pipi dessus

    Par contre je me surprends à faire les exercices au fur et à mesure où tu les cites dans ton article, je crois que je suis hyper conditionnée après 2 rééduc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol Alors toi aussi tu contractes tes muscles quand tu vois un panneau "Prière de refermer la porte derrière vous" ?

      Si vous me chercher je suis déjà dehors =>

      Supprimer
  2. Plus drôle à lire qu'à vivre !!! Finalement moi qui était désespérée de ma césarienne, j'ai eu la bonne surprise de ne pas avoir besoin de rééducation du périnée... Finalement la césarienne, c'est un bon plan non ?

    RépondreSupprimer

- A R T I C L E S _ R E C E N T S